Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

L’église Saint Julien et Sainte Baselice

La Haute vallée de la Castellane est riche    en    édifices religieux. Initialement, le village de Mosset se situait a 2 km en aval de son emplacement actuel, sur la rive droite de la Castellane, près du monastère de Corbiac et de l’église romane IIème, a provoqué le déplacement du siège paroissial. Une nouvelle église fut construite au XIVème siècle contre la ceinture de rempart. Sans doute devenue trop exiguë, cette église fut reconstruite au XVIIème siècle ; la date de 1632 est sculptée sur le linteau de la porte du clocher. Les travaux se prolongèrent  au siècle suivant, vraisemblablement jusqu’à la date de 1747 qui figure sur le porche d’entrée. Ses riches retables baroques rappellent l’essor économique de Mosset, autant dû à sa position stratégique sur la frontière qu’à ses ressources agricoles et industrielles.

Un pin sylvestre miniature bicentenaire, couronne son clocher; il a pousé spontanément et constitue pour les Mossetans, un symbole non seulement d’enracinement aux traditions et de respect des aieuls, mais aussi de vitalité, de dynamisme, de fécondité et de force. En passant derrière l’église, Carrer del Porxo, vous pourrez voir les vestiges de l’ancien rempart qui se prolongeait jusqu’au Portal de Santa Magdalena

Le portal de Santa Magdalena

Avant la construction de la route Prades-Mosset, à la fin du siècle dernier, c’était la porte d’entré principale du village, lorsqu’on venait de Prades. Quatre autres portes permettent d’accéder au cœur du village :

  • le Portal de la Coma Gelada
  • le Portal de France
  • les deux portes du château

Au dessus du porche, la Vierge à l’enfant, récemment restaurée, date du premier quart  du XIVème siècle. Celle-ci provient de l’Abbaye de Clariana, située juste au-dessous du col de Jau. On raconte que les mossétans, bien attentionnés, l’avaient placée face à la vallée. Mais, elle se retourna toute seule, très mystérieusement afin de poster son regard vers le Col de Jau, cela se produisit plusieurs fois si bien que l’actuelle niche abritant la Vierge fut reconstruite vers l’intérieur du village, telle qu’elle existe aujourd’hui

L’ancien hôpital

Il existait dans la commune de Mosset un petit bâtiment que l’on a toujours nommé l’hôpital. Cette maison servait depuis longtemps à loger les indigents en bonne santé ou en maladie. Il ne subsistait que par les secours des âmes charitables de la commune puisque il n’existe aucune espèce de revenu pour servir à cette maison de charité.

La première enceinte (fin du XIII eme siècle) (photo)

Au XIII eme siècle, les habitants étaient dispersés autour des centres religieux. Attirés par le centre économique, juridiques et militaires l’habitat se déplace au pied du château et une première enceinte est construite. La « carrer de la Sabateres » longe le tracé de cette fortification encore visible et qui renferme les vestiges du mur d’enceinte percé de meurtrières.

La Capelleta

Santa Maria de Vedrinyans, ou Comagelada, populairement la Capelleta,est situé sur le côté intérieur du portail comagelada, où le chemin de Sornià est sorti, au nord du village et sur le côté nord-est du château, entre la Plaza de la Capelleta et le portail susmentionné. En fait, la Plaza de la Capelleta est en partie sur la moitié ouest de l’église restaurée. Eglise romane, restaurée en …. elle abrite aujourd’hui des expositions. 

L’escalier del Jutje

En montant l’esacler del Jutge, remarquez au dessus de vos têtes, le four à pain. Cet escalier débouche sur une placette ; en face de vous, au numéro 7, se trouve la maison du juge. Ses initiales sont gravés au dessus de la porte tandis que la poignée décorée rappelle l’essor de la ferronnerie dans la région. Cette entrée majestueuse illustre le rôle notable du magistrat dans le village.

Le château

La masse du vieux château domine tout le village. Sa tourelle gauche, encore intacte, est un des rares témoignages authentiques de son passé. Si elle ne peut échapper au regard, les inscriptions qu’elle porte sont plus discrètes et souvent ignorées des visiteurs.

La façade du château fut rénovée en 1563 par Galceran de Cruilhes, seigneur de Mosset. La grande muraille d’enceinte à été préservée et on y remarque une bretèche à machicoulis. 

Le Castrum noyau primitif du village

Le roi d’Aragon donne en 1175, son accord à Pierre de Domanova, seigneur de Rodès pour construction d’un bâtiment fortifié. A ce jour le castrum apparait tel une fortification urbaine avec d’un coté les habitations entourant le Placal et de l’autre les communs constitués des écuries et de fenils , Cavalleria. 

Il subsiste les vestiges d’un chemin de ronde qui permettait de guetter les signaux provenant de la tour de Mascarda. Cette tour assurait la surveillance des intrusions énemies venant de France par le Col deJau.

Le portal de France

La vallée de Mosset fur du Xième s au XVIIème s une région frontalière, aussi bien sur le plan culturel que politique. Si la langue catalane apparaît au XIème siècle, c’est vers le XIIème siècle que naît un sentiment d’appartenance à la communauté catalane. Peu à peu la frontière politique va se calquer sur la frontière culturelle. Pendant longtemps Mosset a appartenu au royaume d’Aragon et à donc profité de sa protection militaire, le roi Alphonse d’Aragon à même commandité la construction d’une forteresse militaire dans la vallée de la Castellane en 1176.

A la fin du XIIIème siècle, probablement à cause de la forte expansion démographique, une seconde ceinture de fortification va être construite comprenant la partie ouest de village appelée Vilanova, la ville neuve. Le Portal de France situé dans l’axe d’arrivée d’une probable invasion française, devait être surmonté d’un chemin de ronde.

La Tour de Mascarda

Cette tour, rectangulaire et donc antérieure au XIIe siècle, représentait, avec un certain nombre de bâtiments accueillant une garnison, la deuxième ligne de défense contre d’éventuels envahisseurs. Plus tard, il parait probable que Mascardà fut utilisée comme tour à signaux; en effet, Anny de Pous a observé que la tour relie Clariana au château de Mosset lequel communique avec celui de Molitg et celui de Paracolls, lequel voit la chapelle Saint Etienne au-dessus de Clara; or, au Moyen-Âge, sur le site de cette chapelle se dressait le premier château comtal du Conflent lui-même en relation avec d’autres tours et châteaux.

Les lavoirs et fontaines

L’eau, très utilisée pour toutes les activités agricoles et industrielles, était également indispensable aux occupations du village. Les fontaines et lavoirs était très nombreux et sont pour la plupart toujours en activités :

Les fontaines :

  • Fontaine de la Plaça de Dalt où s’alimentait le haut du village en eau.
  • Fontaine de la Plaça Sant Julia pour le bas du village (récemment reconstruite et renommé Font del Gat)

Les lavoirs :

  • Lavoir sur le Carrer Sota Muralla près du Château
  • Lavoir des Cabanots récemment restauré

Lavoir près du Portal de Santa Magdalena (situé dans les contreforts de l’église)de Saint-Julien-Le-Vieux dont il ne reste que quelques ruines. Le déplacement du village, au cours du XI.

Haut de la page