• 105-0583_IMG.jpg
  • 105-0587_IMG.jpg
  • 105-0599_IMG.jpg
  • Mosset.jpg
  • Mosset2.jpg
  • P1250270_.jpg

Le Collectif pour la Libération du Madres

Revue de presse et témoignages

Revue de presse :

Le Collectif a tenu à recenser tous les médias, élus, bloggeurs, associations , qui se sont fait l’écho de leur combat et qui ont largement relayé l’information. Qu’ils en soient ici remerciés.

23/08/2012

26/08/2012

02/09/2012

06/09/2012

07/09/2012

08/09/2012

09/09/2012

11/09/2012

19/09/2012

25/09/2012

26/09/2012

28/09/2012

29/09/2012

30/09/2012

04/10/2012

08/10/2012

27/08/2012

  • France Bleu Roussillon :
  • France3 Languedoc Roussillon :


23/09/2012

27/09/2012

  •  France Inter - Un temps de Pauchon : 


28/09/2012

  • France Bleue Roussillon - L'Actu est à Vous : 

 

 


 

Reportage photo - Georges BARTOLI - Fedephoto.com

agrn09/2012 - La lettre de Noé - BULLETIN D’INFORMATION ADHÉRENTS (fichier pdf)

30/09/2012 - Reportage photo - 500 randonneurs fêtent la libération du Madres

Témoignages :

  • "Bonjour, 

    C'est toujours un plaisir pour moi de randonner dans les environs de Mosset. Or, je viens de prendre connaissance de l'interdiction qui frappe les randonneurs pour la traversée du Madres, lancée par Groupama. N'ayant pu trouver (ou ayant mal cherché) un moyen de contacter le collectif, j'aimerai connaitre les éventuelles prochaines actions et démarches du collectif et/ou les moyens pour entrer en contact avec eux.

    Avec ma solidarité affective,
    Aurélien, de Thuir."

  • "Bonjour,

    Je viens de m'installer dans la région car je suis amoureuse des reliefs catalans. Ce projet, visant à renouer avec mes montagnes ensoleillées, me tenait à coeur depuis plus de vingt ans et prend aujourd'hui réalité. Les embûches n'ont pas manqué, notamment aux plans professionnel et financier mais, maintenant, c'est ici que je suis, que je me sens accueillie, que je tâche d'apporter une part d'activité à cette belle région tout en veillant à ne pas la dénaturer (je suis rédactrice).

    En covoiturage dernièrement pour l'ascension du Très Vents, j'ai appris non sans consternation l'attitude hostile de Groupama. L'article paru dans L'Indépendant est significatif : il semblerait qu'un nombre restreint de chasseurs, en particulier des chefs d'entreprise, grands clients et personnalités, plus chanceux et nantis que bien des randonneurs (pouvant par exemple acquitter un droit annuel de chasse à hauteur de 3 750 euros), soient privilégiés dans cette démarche de piètre nature qui, somme toute, sert le pouvoir issu de l'argent, plus que l'effort, la simplicité et la quête de santé.

    Loin de moi l'idée d'opposer les chasseurs et les randonneurs, cette bataille me semblant vaine. Cependant, c'est très ouvertement que j'exprime ma consternation face à la confiscation unilatérale d'un territoire qui, somme toute, n'est fréquenté que par des personnes saines et sportives. Je suis choquée par cette interdiction brutale d'une montagne à ceux qui y vivent au quotidien, qui l'arpentent et qui en respectent l'essence. C'est aussi un coup d'arrêt mesquin et sévère pour les professionnels locaux dont la survie dépend d'un tourisme aussi sportif que raisonné.

    J'adhère sans réserve à votre collectif et, à votre demande, oeuvrerai auprès de vous pour restaurer un accès pacifié au Madres.

    Avec ma sympathie active,
    Blandine Margoux"

  • "Bonjour,

    La marche organisée le 29.09 est une bonne chose et aura je suis sûre le succés mérité;
    Un autre type d'action pourrait être également efficace :
    Le boycott de Groupama par tous les randonneurs, ramasseurs de champignons, amis et sympathisants en mettant fin à leurs contrats et adhésions pour ceux qui sont chez Groupama (d'autres mutuelles ou assurances seront ravies de les accueillir) ;
    Les gains de chasses privées devraient largement compasser la perte des cotisations de tous ces " manants " … ; 

    Cordialement,
    MN BLANQUIER"

  • "Adjointe au maire de Sansa, je vous soutiens.

    Amicalement,
    Mme Ferreres"
  • "En tant que vice président du syndicat professionnel des commerçants non sédentaires, vice président de l'association dynamic 66, administrateur caf des pyrénées orientales, je ne manquerai pas d'informer l'ensemble de mes connaissances sur l'attitude hégémonique de groupama sur des lieux naturels communautaires depuis la nuit des temps..avec groupama le colonialisme est de retour dans sa plus triste expression.. a quand des gardes armés prêt à tirer à vue?

    Luc P."
  • "Une mutuelle qui se comporte comme cela, perd toute éthique sociale pour ne plus etre qu'un rouage capitaliste.

    Jean-Claude B."
  • "Si Groupama persiste, que son président justifie le nombre de résiliations du groupe qui s'ensuivra !

    Daniel P."
  • "C'est une honte et je suis scandalisé d'une telle attitude. La montagne doit rester cet endroit de liberté et d'unité entre les gens. Libérons le Madres et libérons nous de groupama . demain je cesse mes contrats.

    Serge R."
  • "Ancien agricultteur et cotisant au groupama, je suis atterré et propose une campagne de désengagement des agriculteurs au groupe (il y a d'autres mutuelles pour les paysans et souvent mmoins chère) boycottons.

    Christian A."
  • "amoureux des pyrenee je soutiens les residents et leur assure que groupama vient de perdre un client - la montagne aux montagnards et defenseurs de la nature -

    Jean-Claude B."
  • "C'est beau les "mutuelles" qui se comportent comme les pires des seigneurs d'antan... Après avoir fait leur fric sur le dos des petits paysans, les voilà qu'elles servent les puissants en leur "offrant" des chasses privées !

    David R."
  • "Je suis membre du conseil d'administration de la caisse locale du Boulou et assurée pour des tracteurs agricoles: si cette orientation abusive que choisit Groupama dans le Madres persiste, je donne ma démission et je retire tous mes véhicules

    Amédine M."
  • "Nous 'pratiquons' le Madres par tous ses versants et ne pouvons admettre cette situation... lors de notre dernière montée, nous sommes tombés sur cette cicatrice qu'est la piste ouverte par Groupama, sur leur propriété, certes, mais dans un secteur réglementé... c'est aussi un angle d'attaque qu'il ne faudra pas négliger... à bientôt.

    Océanie et Gérard H."
  • "Pour un citoyen, la libre circulation sur le territoire national est un droit fondamental de la république française : La violation de ce "principe" constitue un acte anti républicain, et un retour aux privilèges de la féodalité, abolis par la révolution !

    Jean-Louis B."
  • "Les mesures d'interdiction privées de toutes sortes que tentent d'imposer Groupama et ses gardes sur "son" domaine de Covazet et du massif du Madres sont inadmissibles au regard de ce territoire et de l 'intérêt commun "d'un droit de passage" consacré par des us et coutumes séculaires.

    Claude M."
  • "Aussi inacceptable que la Caisse d'Epargne sur le site de Mantêt

    Paul G."
  • "Agriculteur et Accompagnateur en Montagne je suis choqué et déçu que la mutuelle à laquelle je cotise soit si peu respectueuse de l'esprit agricole qui ne pose des clôtures que vis à vis des animaux....et non par peur de l'intrusion de ses concitoyens!

    Patrick R."
  • "Simple rappel des origines du groupama. Les agriculteurs qui recherchaient des solutions d'assurance adaptées à leurs besoins bien spécifiques, le construisent sur le modèle mutualiste, Naissance en 1840 de la première mutuelle agricole locale « Incendie » sous l’impulsion des agriculteurs de Moins. En 1963, création de la Samda qui couvre les risques de dommages non agricoles. Elle deviendra par la suite le 1er assureur des communes...

    Émile A."
  • "Je vis au Québec depuis 4 ans. Une des choses qui gâchent mon amour de ce "pays" d'adoption est la faible accessibilité à la nature. Bors de lacs, forêts, montagnes...tout est largement privé et donc inaccessible. Je suis fier que la nature soit partagée en France et je m'associe à votre lutte pour qu'elle le reste! 

    Clément A."
  • "Ne pas pouvoir aller marcher dans le Massif du Madres-Coronat, c'est comme si en été, la mer était interdite aux touristes, ça n'a pas de sens !!!

    Danièle J."
  • "Groupama nous envoie la cerise mais refuse de partager le gâteau.

    Alain L."
  • "que Groupama n'oublie jamais d'où sont issus ses sociétaires

    Jacques T."
  • "belle hypocrisie de la part du groupama qui en trouvant comme excuse la protection du grand tetra nous interdit l'accés et autorise une société espagnol à pénétrer dans son domaine avec semi remorque porte grume,debardeur et autres engins de déboisement pour sous disant nettoyer les arbres morts

    Philippe N."
  • "je réside à madagascar..où je circule librement sur tous les chemins....pourquoi etre interdit de promener librement dans un pays qui inscrit liberté égalité dans ses droits......groupama serait il au dessus des lois de la République.....laissera t il passer les pompiers en cas d'incendie.....ça brûle beaucoup dans les PO en ce moment......

    Alain P."
  • "Pour un groupe qui se dit sociale!!! L'argent et la "connerie" !!! Je suis un photographe de la nature petite fleurs insectes, il faut voir dans quel état ils ont mis le chemin les exploitant du groupama une honte !!!!

    Daniel M."
  • "groupama ferait mieux de redresser sa compagnie en quasi faillite au lieu de privatiser les chemins de liberté.

    Jean-Michel J."
  • "On peut faire beaucoup de choses avec l'argent des autres et notamment celui des sociétaires, comme par exemple se payer un beau territoire de chasse pour assouvir son égo et sa soif de dominateur

    Antoine M."