• 105-0583_IMG.jpg
  • 105-0587_IMG.jpg
  • 105-0599_IMG.jpg
  • Mosset.jpg
  • Mosset2.jpg
  • P1250270_.jpg

Le Collectif pour la Libération du Madres

Naissance du Collectif

panneau groupamale jeudi 2 Aout 2012, Henri Sentenac Maire de Mosset reçoit les protestations d'un couple de randonneurs partis pour le Madres et obligés de faire demi-tour à la Balmette sur les injonctions des gardes du domaine de Cobazet-Groupama. Des interdictions semblables avaient déjà été signalées les jours précédents.

Suite à ces incidents, une réunion publique est "organisée" sur la place du village en protestation aux agissements de Groupama.

1ère réunion collectif

Le soir même, un Collectif, constitué au pied levé, rédige son  1er communiqué :

LIBERONS LE MADRES

Groupama, à l'origine société d'assurance mutualiste, propriétaire de 2000 hectares de montagne sur le territoire de Mosset (qui en compte 7193) se comporte de plus en plus en nouvelle féodalité foncière, qu'on en juge.

Après avoir fait capoter la rénovation du Refuge du Caillau en refusant il y a un an de signer la Convention de passage des randonneurs à pied, à cheval et en VTT qui conditionnait l' admission du Caillau dans les circuits du Parc Naturel Régional Catalan,  le Président de Groupama envoie ses gardes depuis plusieurs semaines interdire aux randonneurs l'accès au Madres comme hier 1 Aout, ce couple à la Balmette, habitué du massif et qui s'est vu intimer l'ordre de faire demi-tour au nom du droit à la propriété privée ... 

Il n'y a pas de précédent connu, de mémoire de mossétan, à cette interdiction de circuler dans la montagne du Madres, même sous les seigneurs d'Aguilar seigneurs de Mosset il y avait déjà un droit de passage, ni de raison particulière à décrèter maintenant cette interdiction, sinon l'arbitraire du président en exercice de Groupama-Méditerranée Monsieur Cornut Chauvinc désireux de faire de "sa" propriété un domaine de chasse réservé 4 ou 5 fois par an à quelques heureux privilégiés au mépris des lois de protection de l'environnement puisqu'en toute illégalité il a fait réaliser sur ce "territoire protégé" une piste de 3 m de large sur plusieurs kms de long pour les déplacements en 4x4, le gros gibier est lourd à traîner...  

La lutte sera longue, il va falloir s'organiser et appuyer le conseil municipal, en commençant par le lancement d'une pétition pour la liberté de circulation dans le domaine de Cobazet dans le cadre d'une convention qui autoriserait la mise en oeuvre des circuits de randonnées du Parc Naturel Régional Catalan au Caillau -permettant enfin la rénovation du Refuge qui tombe en ruine- ainsi que dans le massif du Madres.

 

Une banderole "libérez le Madres" a été réalisée "sur le pouce", exposée le soir même à l'entrée des spectateurs, "dédicacée" par Christian Bourquin Sénateur et Président de la région Languedoc-Roussillon et Ségolène Neuville Députée de la circonscription affirmant par là leur soutien à l’action du Collectif, image003 min2
image0042min la banderolle a été déployée sur la scène d'opéra-mosset le soir en lever de rideau de La Belle Hélène avec une courte allocution de Gabriel Page et sous les applaudissements du  public
et mène sa 1ere action « médiatique » en se rendant « en délégation » sur le massif du Madres  le   5 aout  image0051min
image006minimage007min tandis que le Conseil municipal de Mosset vote une motion concernant cette affaire et adresse un courrier au Président de Groupama Méditerranée.