• 105-0583_IMG.jpg
  • 105-0587_IMG.jpg
  • 105-0599_IMG.jpg
  • Mosset.jpg
  • Mosset2.jpg
  • P1250270_.jpg

Activités

Du village de JUJOLS au hameau de FLASSA par temps de sécheresse

Bel alignement de lloses
Bel alignement de lloses

19 septembre 2012

Participants :
la Janie i en Juan-Marc de la tira de Montfort, la Monica del escaler del Jutge, la Miquele i el Juan del Plaçal, la Di i en Rex de la porta de Coma Gelada, la Renée i els seus veïns (quatre britanics molts simpàtics) del carrer de Les Sabateres, la Jacotte i en Jordí del carrer de la font de Les Senyores, la Jacqueline i en Pere de la carretera del Coll, la Nicole de la Rabolleda, la Jeanne del Solà de la Croeta, la Carlà de les Jonqueres, l'Anna i l'Albert de Campome, la Mireille i la Cristina del carrer del Trot, en Juan de Perpinyà, en Miquel de Sureda, l'Armelle i en Serge de la Plana, la Laurette del Soler i la Joselyne de Perpinyà i per fin la Geneviève i el Jojo de Canohes.

Casse croute a lombre
Casse croûte à l'ombre

D'après Lluis Basséda, le nom de Jujols proviendrait du latin Juliulus ; il s'agirait donc d'une dénomination domaniale avec le seul patronyme.

"Choses" vues et admirées :
Le village de Jujols restauré à l'authentique avec, en particulier, l'utilisation des pierres du pays : la llosa ou schiste dit de Jujols dont on a pu apercevoir quelques échantillons démesurés ainsi que le calcaire flambé de Roca fumada (roche "noircie, enfumée").

- La chapelle Santa Coloma del Castillo (XVIIème).

Chapelle de Flassa vue de la piste
Chapelle de Flassa vue de la piste


- Le "sentier des sens" parfaitement entretenu, sécurisé et jalonné de panneaux indicatifs relatifs à la sécurité et au pastoralisme...

- Le hameau de Flassa (XIXeme) pratiquement à l'abandon si l'on excepte une demeure agrémentée d'un pot de géranium...une paire de pantoufles sur un finestró... un balcon et une façade en excellent état... un champ de blé récemment fauché, aujourd'hui tout desséché avec moultes crottes de lièvre et un jardin potager riche en choux... J'allais oublier une date -1817- inscrite au fronton d'une maison ainsi que quelques pieds d'une petite "labiée" (peut -être une marube?) arborant de petites fleurs violacées.

Chapelle de Flassa
Chapelle de Flassa

A côté de granges ruinées, cet ancien hameau présente quelques belles façades de schiste et calcaire ainsi que des toitures couvertes de lloses disposées harmonieusement par rang de taille.

- La chapelle de Flassa où j'ai noté, dans le désordre : la porte ornée et protégée par des ferrures, les bordures et les croix rouillées de rares tombes anciennes, deux dalles de calcaire de Rocafumada servant de support aux croix, sa façade à arcatures et des murettes de schiste soutenant d'anciennes feixes ainsi qu'une pancarte interdisant de s'emparer de la moindre llosa... Enfin, les hauteurs du petit cimetière constituant un emplacement pratique et à l'ombre ; c'est là que nous nous sommes restaurés avant l'habituelle et digestive mini confèrence de Michel (Phil y a encore échappé !).
Cimetiere
Cimetière

De Flassa, nous dominons Marinyans, autre hameau ancien dont il subsiste les pans de quelques murs ainsi que les ruines d'une chapelle.

Derrière Flassa et donc hors de vue, les restes dels Horts, veïnat naguère terre de culture et d'arrosage dont témoigne sa fontaine avec son bassin depuis longtemps à sec.

PS Cet abandon me fait penser à la destinée du village de Coma (au dessus d'Eus) lui aussi déserté par ses habitants après plusieurs périodes d'extrême sécheresse dans les années 25-30. Cependant, grâce aux efforts d'une association, son église vient d'être restaurée.


Detail portail chapelle de Flassa
Détail portail chapelle de Flassa

Végétation desséchée à base de chênes verts (alzine), érables de Montpellier jaunis (auró) , quelques chênes pubescents (roure) au feuillage déjà marcescent*, cistes à feuilles de laurier (estepa...), lavande stoechas, thym...totalement "cramés" par la sécheresse et, en contraste, à la sortie du village (sur le sentier des sens) une fontaine d'eau fraîche coulant sans interruption. Explication plausible : les "schistes de la série de Jujols" sont dominés par une grande épaisseur de strates calcaires (le calcaire flambé de Rocafumada) appartenant au "synclinal de Villefranche" ; ceci peut expliquer la présence continue d'eau au contact des deux séries de roches.

*marcescent : feuillage desséché mais toujours accroché à l'arbre.


Maison de Flassa
Maison de Flassa

Dénivelé annoncé 145 m mais dénivelé ressenti à cause de la chaleur lourde qui ne nous a pas lachés durant toute la journée : au moins 300 m ! Cependant et malgré cette chaleur, randonnée agréable ponctuée de discussions souriantes rarement sérieuses qui font parfois penser à une tour de Babel mouvante avec des remarques en anglais, néerlandais et français parfois relevées par quelques rares expressions catalanes.

Jean LLAURY

Laurette devoile la plaque de schiste
Laurette dévoile la plaque de schiste
Jujols
Jujols
00